Prévention de la noyade

3 juin 2020

Quand la chaleur nous accable, nous avons qu’une chose en tête : sauter dans une piscine ou un plan d’eau naturel. Allez-y, amusez-vous, mais faites-le avec prudence !

C’est bien connu, en tant que plongeuse, j’ai toujours été bien dans l’eau. L’eau m’a fait vivre des moments magnifiques de dépassement, d’accomplissements et de grande fierté, surtout à l’occasion de ma victoire aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1984. Mais l’eau m’a aussi fait vivre l’atrocité, le pire moment de ma vie, alors qu’elle nous enlevait mon neveu Raphaël, mort noyé en juillet 2002 à l’occasion d’une excursion familiale en canot sur une rivière sournoise.

Si je suis capable d’en parler avec une certaine sérénité 18 ans plus tard, c’est grâce à un long cheminement personnel. Aujourd’hui, chaque occasion que j’ai de rappeler les précautions à prendre lors d’activités aquatiques et nautiques, je le fais en pensant que je peux contribuer à sauver une vie… et en pensant que le décès de Raphaël n’a pas été en vain.

L’été 2020 sera tout sauf normal

La pandémie nous en fait voir de toutes les couleurs. Depuis l’arrivée de ce virus, notre quotidien est littéralement bousculé, notre routine déréglée, notre planification stoppée net. L’été qui approche sera assurément différent de tous ceux que nous avons connus. Les vacances à l’étranger sont annulées ou, au mieux reportées. Les ventes de piscine ont explosé au Québec. Chose certaine, plusieurs parents devront jongler et concilier travail et famille à la maison cet été alors que d’autres enverront leurs enfants s’amuser dans les camps de jour.

Tous ceux qui ont des piscines dans leur cour arrière s’empressent de les ouvrir pour être fin prêt lorsque la chaleur nous surprendra encore. Je le dis plus haut, les ventes de piscine connaissent une augmentation phénoménale de 40 % depuis le début de la pandémie.

Attention, qui dit plus de piscines vendues au Québec dit également plus de dangers.  Vous savez, quelques minutes d’inattention suffisent pour qu’un enfant s’aventure sur un plan d’eau sans la présence d’un adulte.

Je me permets un petit aparté, pour les familles qui ont une piscine ou un plan d’eau à proximité de la maison, avant de vous installer pour une vidéoconférence ou une rencontre à distance avec vos collègues de travail, SVP, assurez-vous que vos enfants sont en sécurité dans le sous-sol avec leur frère ou leur sœur.  En aucun temps les enfants ne devraient avoir un accès direct à la piscine ou à un plan d’eau, et ce, quel que soit leur âge.

L’état de la Floride note actuellement une augmentation des noyades dans les piscines résidentielles. Vous savez pourquoi ? Tout porte à croire que le télétravail serait en cause, car cela provoquerait une surveillance moins soutenue de la part des parents. Je vous invite à prendre connaissance d’une communication de la Société de sauvetage à cet égard.

Rappelons que la noyade est la première cause de décès accidentels chez les enfants de 1 à 4 ans. Et la deuxième cause chez les 5 à 9 ans.

Est-ce que notre piscine est aménagée de façon sécuritaire ?

Comment s’assurer que les enfants n’ont pas un accès direct à la piscine ou à un plan d’eau ? Vous croyez que votre installation est sécuritaire ? Je vous invite à faire le test d’auto-évaluation de vos installations, qui est disponible sur le site web de la Société de sauvetage du Québec : Baignadeparfaite.

Une séance de baignade ça se prépare, que ce soit au chalet ou dans la cour arrière. Avant de donner le feu vert aux enfants, assurez-vous d’avoir sorti la limonade, les collations, les serviettes et le téléphone en cas d’urgence. Cette précaution vous évitera de devoir entrer dans la maison et de quitter votre surveillance, ne serait-ce qu’un court moment. Vifa Magazine propose quelques trucs pour passer un bel été en toute sécurité.

Vous savez, la noyade se fait de façon silencieuse, l’enfant n’appelle pas au secours… Dans la majorité des cas de noyade, l’accident était évitable…

Des comportements à adopter près de l’eau, sur l’eau et dans l’eau

image1.png

On apprend tous à nos enfants de regarder de chaque côté de la rue avant de traverser, de ne pas s’aventurer dans la rue sans tenir la main d’un adulte, par exemple. On verrouille la porte avant de la maison pour éviter que les enfants aillent jouer dans la rue sans notre présence, mais qu’advient-il de la porte arrière ? Il existe une série de bons comportements à apprendre aux enfants lorsqu’ils sont près de l’eau, sur l’eau et dans l’eau. Pour amorcer ce type de discussion avec les enfants, je propose les jeux interactifs et les capsules de Mission Plouf, un outil d’apprentissage ludique et intéressant disponible en ligne, une initiative de Radio-Canada et Télé-Fiction.

 

plouf.png

Les notions de sécurité, c’est pour tous

Depuis quelques jours, nous pouvons de nouveau pratiquer quelques activités de plein air comme le canot et le kayak, alors que les marinas se déconfinent graduellement. 

La réglementation prévoit qu’il doit y avoir autant de vestes de sauvetage que de passagers à bord des bateaux, et ce, en nombre et taille suffisante. Ces vestes restent parfois dans le fond de l’embarcation. Et si l’embarcation chavire ou qu’un passager tombe à l’eau ? Évidemment, il sera trop tard pour penser l’enfiler.

Raynald Hawkins de la Société de sauvetage fait souvent le parallèle avec la ceinture de sécurité dans les voitures. On ne pense pas à attacher sa ceinture de sécurité qu’au moment où l’accident arrive devant nous. 

La nouvelle campagne Tu l'apportes, portes-là donc! de la Société de sauvetage a été lancée cette semaine. 

canoe.png

 

Pour une sortie en bateau en toute sécurité, vous devez détenir un permis d’embarcation et toutes autres formations de navigation. Il est important de planifier votre sortie, de faire part de votre itinéraire à votre entourage et surtout de respecter les règles de Transport Canada. Pour suivre la formation de conducteur d’embarcation en ligne, cliquez ici.  

Des plans d’eau sans surveillance

Le 14 mai dernier, la ministre Isabelle Charest annonçait la phase pour les activités de loisir et récréative Cette annonce a permis aux gens de retourner à certaines activités nautiques et aquatiques, telles que la nage en eau libre de façon récréative ainsi que les activités offertes par la Fédération de canoë et kayak du Québec, planche à pagaie et autres, au grand bonheur des adeptes de ces activités sportives !  Lors d’une activité sur l’eau, soyez accompagnés. Peu importe où vous êtes, assurez-vous que vous êtes en mesure de rejoindre les services d’urgence. 

Nous ne savons toujours pas quand nous aurons accès à des plans d’eau gardés par un préposé à la surveillance. La Société de sauvetage ne recommande d’ailleurs pas de se baigner dans un lieu non surveillé. Si vous allez près d’un plan d’eau naturel, prudence et ne vous fiez pas aux apparences car l’eau peut sembler calme à la surface, sans nécessairement l’être en profondeur en profondeur. Par exemple, le courant d’une rivière peut changer à tout moment et le fond peut être instable, ce qui pourrait vous faire perdre l’équilibre.

Si vous vous trouvez sur un quai et qu’une envie folle de plonger vous prend, assurez-vous de connaître la profondeur du plan d’eau. Un minimum de trois mètres ou encore deux fois votre grandeur est requise pour y plonger. Pensez-y bien, plus votre point de départ est haut, plus la profondeur doit être importante.

Pour un été rempli de beaux souvenirs

Lors de notre tragédie familiale en canot, nous portions tous notre veste de flottaison, mais nous n’étions pas accompagnés par des guides certifiés par Aventureécotourisme. Si vous faites une activité encadrée par un opérateur, assurez-vous que tous les guides certifiés et que l’équipement utilisé est règlementaire.

book.png  

On l’a appris un an plus tard lors du dépôt du rapport du coroner. J’ai tourné un documentaire Le jour où je n’ai pas pu plonger . Un des objectifs de l’écriture du livre « Le jour où je n’ai pas pu plonger » et du documentaire est de sensibiliser la population à la sécurité nautique. 

Que notre été 2020 soit rempli de joie et de bonheur relié à nos activités aquatiques. C’est mon plus grand souhait!

Bon été!

Sylvie

 

 

 


Retour aux articles